Café repaire du 13 avril – Les Communs

Les communs? Ca vous parle? Venez en discuter le 13 avril prochain au Bar Aïon de 18h à 20h.

Dans le monde médiéval occidental, il y avait des « Communs » : dans les seigneuries une partie des terres était laissée à la communauté villageoise qui les gérait comme elle l’entendait.

En Angleterre, dès le XVIIe siècle, ces communs disparaissent avec « le mouvement des enclosures » ; le capitalisme en plein essor ne pouvait s’accommoder de terres sans propriétaires. La France connaîtra un mouvement similaire à la fin du XVIIIe, le film « 1788 » de Maurice Failevic en rend très bien compte.

Les années 1980-1990 voient la réémergence des communs notamment avec les recherches de l’économiste Elinor Ostrom à propos du 2ème mouvement des « enclosures », autour des nouveaux droits de propriété intellectuelle sur les découvertes, avec la crise de la globalisation économique et financière et avec la crise écologique.

Le débat autour des communs et de leur gestion concerne aujourd’hui autant la recherche universitaire que les ONG et les mouvements sociaux qui s’en emparent.

Qu’ils soient des communs naturels (forêts, fleuves, eau, terres…), culturels ou informationnels, les communs sont notamment caractérisés par le fait qu’ils sont gérés par une communauté qui les gouverne selon des règles codifiées, dans une perspective d’usage et non d’appropriation, assorties d’une obligation de restitution.

Nous essayerons d’évoquer les définitions, les enjeux et les perspectives des communs, sans oublier le contexte de leur résurgence.

Bibliographie :

« Le temps du monde fini » (Vers la fin du capitalisme) Geneviève Azam L.L.L. 2010
« Gouvernance des biens communs : pour une nouvelle approche des ressources naturelles » Elinor Ostrom Bruxelles De Boeck éditions 2010
« Repenser les bien communs » Béatrice Parance, Jacques de Saint-Victor Paris CNRS éditions 2012
« Des biens publics aux biens communs » Alternatives économiques avril 2012
« Le retour des communs » (la crise de l’idéologie propriétaire) sous la direction de Benjamin Coriat

Publicités