L’Albine

« Tu le sais, bien sûr depuis longtemps, le coq chante,

la poule caquette,

le chien aboie quand le cheval hennit

et que beugle le bœuf et meugle la vache,

l’hirondelle gazouille,

la colombe roucoule et le pinson ramage

Les moineaux piaillent,

le faisan et l’oie criaillent quand le dindon glousse

La grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse

Et le chat comme le tigre miaule,

l’éléphant barrit,

l’âne braie, mais le cerf rait

Le mouton bêle évidemment et bourdonne l’abeille

La biche brame quand le loup hurle.

Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là mais sais-tu ?

Que le canard nasille, les canards nasillardent !

Que le bouc ou la chèvre chevrote

Que le hibou hulule mais que la chouette, elle, chuinte

Que le paon braille,

que l’aigle trompète

Sais-tu ?

Que si la tourterelle roucoule,

le ramier caracoule et que la bécasse croule

que la perdrix cacabe,

que la cigogne craquette et que si le corbeau croasse,

la corneille corbine et que le lapin glapit quand le lièvre vagit.

Tu sais tout cela ? Bien. Mais sais-tu, sais-tu ?

Que l’alouette grisole,

Tu ne le savais pas. Et peut-être ne sais-tu pas davantage

que le pivert picasse

C’est excusable !

Ou que le sanglier grommelle,

que le chameau blatère

Et que c’est à cause du chameau que l’on déblatère ! Tu ne sais pas non plus peut-être

que la huppe pupule

Et je ne sais pas non plus si on l’appelle en Limousin la pépue Parce qu’elle pupule ou parce qu’elle fait son nid avec de la chose qui pue. Qu’importe ! Mais c’est joli

: la huppe pupule !

Et encore sais-tu ? Sais-tu

que la souris, la petite souris grise: Devine ! La petite souris grise chicote. Avoue qu’il serait dommage d’ignorer que la souris chicote et plus dommage encore de ne pas savoir,

que le geai, Que le geai cajole !Sais-tu que la mésange zinzinule! Comme la fauvette »

L’Albine de Fernand Dupuy

Publicités

Café Repaire du 28 Février – Changeons de médias avec les médias alternatifs

Gabriela Hellweg, au studio NWDR de Cologne en 1953

Gabriela Hellweg, au studio NWDR de Cologne en 1953

Qui n’a jamais rêvé de jeter sa radio par la fenêtre, d’envoyer valser sa télévision ou de déchirer son journal. Oui, certains médias manipulent, et offrent plus souvent du temps de cerveau disponible que du matériau pour comprendre, penser et agir.

Pourtant une poignée de médias résistent, sous la forme d’émissions ponctuelles sur les grandes chaînes, de revues, magazines ou fanzines, propices à la construction de la pensée, ou encore cachés entre les majors sur les ondes et les canaux.

Parce qu’ils nous offrent encore la possibilité d’une information plurielle et d’une analyse élaborée, nous vous proposons de venir débattre sur ces médias alternatifs, de les porter à la connaissance des uns et des autres.

Avec la participation d’Offensive, CQFD, le Fakir, Vacarme, Ravages, Ecorev, la DécroissanceCausette, le Tigre, Silence, Kaizen, ACRIMED, Rezo.net, 6 mois, XXI, Article 11Z, Basta!, l’Âge de faireBellaCiaoIndymedia, Radio Béton, Radio galère, La Clé des Ondes, Aligre FM, bien sûr Là-bas si j’y suis.

Et encore beaucoup d’autres….

Café Repaire du 18 octobre – Incroyables comestibles « Des potagers gratuits dans la ville »

Chenet à tiroir - Musée de la gourmandise

Chenet à tiroir – Musée de la gourmandise

Un café repaire exceptionnel en ce mois d’octobre puisqu’il s’associe aux Incroyables comestibles pour la venue de leur coordinateur national François Rouillay.

La journée commence vendredi 18 octobre à la petite marche à partir de 16h.

C’est l’occasion pour toutes les personnes de participer ou simplement s’informer, échanger autour de l’initiative citoyenne mondiale « Incroyables Comestibles » et de passer un moment avec des associations rochelaises dynamiques en lien avec la culture, la nourriture, la nature.

La démarche des Incroyables comestibles est citoyenne, les actions sont coordonnées et réfléchies collectivement, sur les temps libres des participants, avec leurs moyens humains, il n’y a pas d’association local donc pas de budget, pas de subvention, pas de bureau, pas de hiérarchie et cela fonctionne à un rythme plus humain, plus Terrien.

Pour cette rencontre à l’initiative des incroyables jardiniers de La Rochelle, des associations ont souhaité s’associer à la rencontre, vous y retrouverez : Graine de Troc, IC Initiative Catering, Surfrider foundation (antenne rochelaise), Koryphée, Colibris (groupe local GL colibris 17 pays rochelais).

A partir de 19h le Café repaire prendra ses marques pour un débat avec toutes les associations en présence.
affiche-ic-3

Café repaire du 24 mai 2013 – Les jardins partagés en permaculture

Deux sujet en un, ont été abordés lors du dernier café repaire de La Rochelle, présentés par des jardiniers de la culture partagée au Jardin de l’Houmeau et au Jardin des partages de Saint-Jean de Liversay.

D’une part, les jardins partagés ou « jardins communautaires » qui après avoir fleuris aux états-unis ont essaimés progressivement dans toute l’Europe.  Pas très loin non plus de la tradition des jardins ouvriers ou associatifs du 19ème siècle.

De l’autre la permaculture, cette manière de cultiver la terre qui visent à accompagner les processus naturels et non pas à s’en éloigner comme souvent l’agriculture intensive finit par le faire.

Naissance d’un jardin partagé

A l’Houmeau, le jardin est né d’une rencontre lors d’un forum ouvert et du besoin d’échanger autour des thématiques ou questions, telles que l’écologie, l’éducation, la reconnexion à la Terre, les semences et l’appropriation du vivant , ainsi que des pratiques comme la connaissance des plantes sauvages comestibles, la natuorpathie, l’herboristerie, l’étude des énergies alternatives, la création de four solaire, etc…

Son organisation est également traversée par des questions d’organisations où les décisions par consentement, et l’élection sans candidats ont été abordés.

L’accaparement des terres agricoles.

Qui dit jardin partagé, dit questionnement autour de l’agriculture et questionnement autour des modes de productions actuelles. L’accaparement des terres agricoles par les SAFER est un ainsi une des grandes problématiques abordées. Celles-ci à l’instar des grands syndicats agricoles français se sont organisées de manière à préempter les terres les plus intéressantes pour les gros exploitants.

Il existe néanmoins des alternatives à ces dérives, ainsi la foncière Terre de liens achète elle-même des terres agricoles afin de les rendre accessibles à des locataires soucieux d’en faire un usage écologique et responsable.

Pour aller plus loin:

Sur les jardins partagés

Le Réseau des jardins partagés: http://jardins-partages.org/

Le site du Jardin partagé de L’Houmeau: https://sites.google.com/site/lejardindelhoumeau/

Infos sur le Jardin des partages: http://www.terre-humanisme.org/IMG/pdf/jardin_des_partages_-_programme_2012_.pdf?PHPSESSID=3f2ec89d30e792e692928b2270ce89e5

Le réseau social du jardin partagé « Prêter son jardin »: http://www.pretersonjardin.com/

Sur la permaculture

Réseau français de permaculture: http://www.permaculture.fr/

Permaculture et écosystèmes comestibles: http://www.foretscomestibles.com/

Graines de permaculture (Groupe sur la Rochelle) http://fr.groups.yahoo.com/group/grainesdepermaculture/?tab=s

Sur les méthodes de prise de décision

Les décisions par consentement, élections sans candidat, et la sociocratie: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sociocratie

 

café repaire de MAI 2013 café repaire de MAI 2013