Café Repaire du 28 Février – Changeons de médias avec les médias alternatifs

Gabriela Hellweg, au studio NWDR de Cologne en 1953

Gabriela Hellweg, au studio NWDR de Cologne en 1953

Qui n’a jamais rêvé de jeter sa radio par la fenêtre, d’envoyer valser sa télévision ou de déchirer son journal. Oui, certains médias manipulent, et offrent plus souvent du temps de cerveau disponible que du matériau pour comprendre, penser et agir.

Pourtant une poignée de médias résistent, sous la forme d’émissions ponctuelles sur les grandes chaînes, de revues, magazines ou fanzines, propices à la construction de la pensée, ou encore cachés entre les majors sur les ondes et les canaux.

Parce qu’ils nous offrent encore la possibilité d’une information plurielle et d’une analyse élaborée, nous vous proposons de venir débattre sur ces médias alternatifs, de les porter à la connaissance des uns et des autres.

Avec la participation d’Offensive, CQFD, le Fakir, Vacarme, Ravages, Ecorev, la DécroissanceCausette, le Tigre, Silence, Kaizen, ACRIMED, Rezo.net, 6 mois, XXI, Article 11Z, Basta!, l’Âge de faireBellaCiaoIndymedia, Radio Béton, Radio galère, La Clé des Ondes, Aligre FM, bien sûr Là-bas si j’y suis.

Et encore beaucoup d’autres….

Publicités

Café repaire du 22 novembre – Habiter autrement dans la ville

Fête au village by Léa MarzloffDepuis des années en Europe du Nord, en Allemagne et de plus e plus en France, des groupes créent ensemble de nouvelles formes  pour habiter: habitat groupé ici, habitat participatif là, habitat intergénérationnel là-bas; ces formes visent pour la plupart à recréer du lien, de la solidarité et du sens dans les villes où l’isolement, l’indifférence et parfois la violence vont croissant.

A travers les choix écologiques (proximité des transports en commun, partages des outils, mutualisation de certaines pièces), les organisations pressenties (rencontres régulières, activités communes, mixité sociale et générationnelle, etc…) ces habitats semble renforcer la cohésion sociale et le désir de vivre ensemble.

A la Rochelle, Sol6 est un groupe constitué il y a près de trente ans. Les habitants ont conçu leur lieu de vie, y ont instauré des parties communes et y vivent depuis. Jean-François Merling est l’un d’entre eux et viendra témoigner de cette aventure.

D’autres groupes se constituent qui pourront témoigner de l’aventure que représente un tel projet: s’établir en tant qu’entité, s’accorder sur des valeurs, trouver un terrain, choisir une forme juridique, démarcher des architectes, se positionner ensemble dans un lieu, etc…

Le besoin d’habiter autrement est tel, qu’il est même rejoint par les pouvoirs publics qui via le projet de loi ALUR visent à simplifier le pendant juridique de la démarche.

Pour aller plus loin:

Éco-habitat groupé http://www.ecohabitatgroupe.fr/

Habitat groupé http://www.habitatgroupe.org/

Habitat participatif http://www.habitatparticipatif.net/

Habicoop http://www.habicoop.fr/

Café Repaire du 18 octobre – Incroyables comestibles « Des potagers gratuits dans la ville »

Chenet à tiroir - Musée de la gourmandise

Chenet à tiroir – Musée de la gourmandise

Un café repaire exceptionnel en ce mois d’octobre puisqu’il s’associe aux Incroyables comestibles pour la venue de leur coordinateur national François Rouillay.

La journée commence vendredi 18 octobre à la petite marche à partir de 16h.

C’est l’occasion pour toutes les personnes de participer ou simplement s’informer, échanger autour de l’initiative citoyenne mondiale « Incroyables Comestibles » et de passer un moment avec des associations rochelaises dynamiques en lien avec la culture, la nourriture, la nature.

La démarche des Incroyables comestibles est citoyenne, les actions sont coordonnées et réfléchies collectivement, sur les temps libres des participants, avec leurs moyens humains, il n’y a pas d’association local donc pas de budget, pas de subvention, pas de bureau, pas de hiérarchie et cela fonctionne à un rythme plus humain, plus Terrien.

Pour cette rencontre à l’initiative des incroyables jardiniers de La Rochelle, des associations ont souhaité s’associer à la rencontre, vous y retrouverez : Graine de Troc, IC Initiative Catering, Surfrider foundation (antenne rochelaise), Koryphée, Colibris (groupe local GL colibris 17 pays rochelais).

A partir de 19h le Café repaire prendra ses marques pour un débat avec toutes les associations en présence.
affiche-ic-3

Créer un groupe local Terre de liens à La Rochelle – réunion 18 juin à 18h

Les terres agricoles sont un bien commun en voie de disparition mais nous pouvons enrayer ce processus.

L’épargne solidaire organisée en foncière vise à racheter des terres agricoles habituellement préemptées par les grosses sociétés qui les accaparent, et à les rendre disponibles pour des agriculteurs prêts à en faire un usage écologique et responsable.

Réunion le 18 juin à 18hn, 37 rue du Collège, à La Rochelle salle Amos-Barbot

  • Pour protéger les terres par le Bio et l’agro-écologie
  • Pour consommer mieux et vivre autrement

Contacts :

Pierre Marie Moreau, animateur 05 45 67 79 46 – pc@terredeliens.org

Claudette Bonnin 06 71 72 13 04 bonnin.claudette@wanadoo.fr

Kristina Wagner 05 49 35 01 49 kristinawagner@orange.fr

Site web:

Terre de liens: http://www.terredeliens.org/spip.php?page=accueil

terre-de-liens

Café Repaire du 26 avril 2013 – Le Mouvement des colibris.

Présentation par Cyrille Bombard, coordinateur du groupe local « Colibris 17 Pays Rochelais ».

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »

C’est de cette manière que les adhérents présentent leur mouvement.

La fable est exemplaire et donne le ton de mouvement instillé par Pierre Rabhi, mais au-delà de la fable le mouvement vise à créer une vraie  plate-forme de rencontre et d’échange qui s’adresse à tous ceux qui veulent agir, cherchent des solutions concrètes ou développent des alternatives (en somme des cousins des cafés Repaires :-)). Il se fonde sur une éthique et une mission que se résume de la manière suivante: inspirer, relier, soutenir.

Les colibris disposent ainsi de plusieurs outils pour construire ensemble: des publications comme la collection Domaine du possible, le webzine Colbris ou encore Kaizen, un réseau social, des forums.

Autant d’outils désormais entre vos mains…

Pour aller plus loin:

Le site du mouvement des colibris: http://www.colibris-lemouvement.org/

Le réseau social des colibris: Ning 

Le groupe Colibris de la Charente maritime sur Ning: http://colibris.ning.com/group/colibris-la-rochelle-pays-d-aunis

Quelques infos sur Pierre Rabhi: article de wikipedia, son blog.

Le site de la revue Kaizen

Le webzine colibris

Le portail Colibris sur Ekopedia: http://fr.ekopedia.org/Portail:Colibris